Avec l’affaire Richard Ferrand, Emmanuel Macron vit sa première crise



Le mécontentement est élevé parmi les Français, déçus de voir que le nouveau président Emmanuel Macron aurait renoncé à sa promesse d’exemplarité en n’exigeant pas la démission de Richard Ferrand, empêtré dans une affaire qui pose tout de même de vraies questions.

Bien entendu, ce mécontentement est particulièrement visible à droite de la scène politique où l’on se rappelle du traitement réservé à François Fillon. Mais à gauche aussi, la colère enfle alors qu’on dénonce déjà la « posture » du président sur l’exemplarité des responsables politiques.

Les appels à la démission se multiplient et la polémique grandit. Emmanuel Macron vit donc sa première crise et elle pourrait lui coûter cher dans les urnes.

Vous aimerez aussi :

Ecartée par le PNF, l’affaire Richard Ferrand pose de vraies questions

Impitoyable avec François Fillon mais clément avec Richard Ferrand

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.