Après Manchester, Emmanuel Macron doit agir en dirigeant réaliste



Le nouveau président de la République Emmanuel Macron a conquis l’Elysée grâce à son optimisme qui a convaincu un nombre suffisant de Français au second tour de l’élection présidentielle. Mais voilà que l’attentat terroriste de Manchester (Royaume-Uni) dont beaucoup d’enfants et adolescents ont été victimes rappelle déjà Emmanuel Macron à la réalité.

Confrontée enfin à celle-ci, et quand bien même continuerait-il à bénéficier d’un traitement médiatique favorable, Emmanuel Macron va désormais devoir prouver qu’il est réellement à la hauteur de la tâche immense qui lui a été confiée à savoir protéger la France et les Français.

Malgré le travail des organes spécialisés, la menace terroriste s’est développée même si s’avère-t-elle désormais moins létale d’un point de vue statistique en comparaison à 2015 et 2016. Cependant subsiste le risque d’une attaque coordonnée et/ou massive notamment perpétrée avec des explosifs et dont les dommages seraient dramatiquement significatifs.

Dans la mesure où Emmanuel Macron est convaincu de la pertinence de l’Union européenne (UE) telle qu’elle existe aujourd’hui – incluant l’absence de maîtrise réelle du territoire, élément certes insuffisant mais indispensable à toute sécurité publique efficace – ce dernier aura le choix entre poursuivre la politique habituelle qui mènera inévitablement à d’autres attentats ou revoir sérieusement sa copie sur l’Europe et à encourager des changements de fond quant à la politique frontalière et sécuritaire européenne.

Aussi, en matière judiciaire, Emmanuel Macron qui s’était prononcé contre la déchéance de nationalité devra choisir entre le statu quo ou entreprendre des évolutions indispensables pour redonner à l’action judiciaire un caractère réellement dissuasif. Après l’enthousiasme d’une part des Français, Emmanuel Macron pourrait vite expérimenter leur profond mécontentement si jamais il les déçoit ne serait-ce qu’un peu.

L’assassinat d’enfants à Manchester oblige Emmanuel Macron à aller au-delà de ses propres conceptions et à regarder la situation telle qu’elle est et non comme lui et ses homologues européens aimeraient qu’elle soit. Ce premier « test » pourrait s’avérer important pour la suite de son quinquennat.

Vous aimerez aussi :

Emmanuel Macron a gagné car il a su promouvoir le positif et l’optimisme

Emmanuel Macron veut que l’on s’habitue au terrorisme, nous répondons non

Actuellement moins létale, la menace terroriste augmente

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.