La bourse brésilienne chute de 10% suite aux révélations sur Michel Temer



Selon le quotidien O Globo, le président brésilien Michel Temer aurait été enregistré par un chef d’entreprise en train de donner son accord à des pots-de-vin pour acheter le silence de l’ancien chef des députés Eduardo Cunha. Cette révélation plonge le Brésil dans une nouvelle crise politique potentiellement plus grave encore à long terme que celle ayant mené à la destitution de l’ex-présidente Dilma Roussef. Aussi, la cotation de l’indice boursier BOVESPA a été suspendue suite à une chute d’environ 10% dès le début de séance. En décembre 2016, Le Politique informait ses abonnés d’un « risque augmenté d’une chute de Temer dont la politique est désormais désapprouvée pas une majorité de brésiliens. »

Vous aimerez aussi :

L’économie du Brésil requiert la stabilité politique

Comme la bourse, hausse du risque politique au Brésil

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.