Saisir ou ne pas saisir la main tendue d’Emmanuel Macron



D’un côté, c’est l’union nationale, de l’autre c’est un piège. Même si la tactique politique – et politicienne – fut essentielle dans la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle, existe aussi peut-être une réelle volonté de casser les clivages politiques afin de redonner du dynamisme à la France.

Le problème est qu’il est difficile de quantifier la part de tactique et la part de détermination chez un individu dont on ne sait finalement que peu de choses et dont la carrière politique fut si courte qu’elle ne donne guère de recul même aux observateurs les plus expérimentés.

C’est donc sur cette ligne de crête que s’affrontent ceux des Républicains (LR) qui saisissent la main tendue d’Emmanuel Macron et leurs camarades – et probablement bientôt ex-camarades – qui plaident que tout cela n’est qu’un cadeau empoisonné.

Désireux à la fois de sauver leur famille politique d’une recomposition présumée inévitable, ils préviennent du piège tendu par ceux qui, En Marche, tomberaient naïvement dedans. Seul le futur indiquera si de telles craintes étaient fondées.

Leur stratégie est légitime considérant les différences politiques qu’ils revendiquent, mais alors que les Français ont préféré l’optimisme au réalisme, prennent-ils peut-être le risque de renouveler la défaite de la présidentielle de mai aux législatives de juin.

Il ne suffit souvent pas d’avoir raison pour convaincre.

Vous aimerez aussi :

Les Républicains (LR) coupés en deux par Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron a gagné car il a su promouvoir le positif et l’optimisme

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.