Sophie Montel et Florian Philippot veulent sévir contre l’évasion fiscale



Les eurodéputés du Front National (FN), Sophie Montel et Florian Philippot, ont déposé une résolution au Parlement européen qui vise à exclure des marchés publics les entreprises ayant pratiqué ou pratiquant l’évasion fiscale.

Cette résolution qui concerne principalement les « grands groupes » se fonde sur l’article 133 du règlement du Parlement européen et sur trois considérations.

La première rappelle que l’évasion fiscale coûterait 80 milliards d’euros par an aux finances publiques françaises, soit 4 % du PIB, la seconde rappelle que cette évasion fiscale serait facilitée par le cadre réglementaire actuel et la troisième réitère l’utilité « d’adopter une stratégie de protectionnisme défensif » afin de ne pas subir la concurrence fiscale des paradis fiscaux.

Pour ce faire, Montel et Philippot demandent à ce que les entreprises impliquées dans l’évasion fiscale soient privées de participation aux marchés publics et à ce que des droits de douane substantiels obligent les paradis fiscaux à renoncer au secret bancaire.

En janvier 2016, Bernard Monot, stratégiste économique du FN, reconnaissait une avancée effective de la part de la Commission européenne mais déplorait le manque d’efforts notamment du gouvernement français en vue de recouvrir le manque à gagner évalué à 15 milliards d’euros par an par l’Assemblée nationale.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.