Bayrou, Juppé, Borloo : Les Français sont-ils tous devenus centristes ?



Il y a quelques mois encore, alors que la France était durement frappée par le terrorisme, les données indiquaient que la campagne présidentielle et les législatives se joueraient principalement en marge, surtout à droite et un peu moins à gauche.

Force est de constater que le retournement de situation est rare puisque l’opinion publique française semble avoir glissé en peu de temps d’un droitisme croissant à un centrisme enthousiaste.

Non seulement l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République fixe le cœur de la scène politique au centre mais les sondages évaluent que les Français plébiscitent Alain Juppé (1), François Bayrou, Jean-Louis Borloo et Jean-Yves Le Drian pour le poste de premier ministre.

Selon un sondage Odoxa pour France Info, Juppé est le plus apprécié de tous les candidats potentiels suivi par Bayrou, Borloo et Le Drian.

« Même s’il est habituel que le gagnant de l’élection présidentielle bénéficie en quelque sorte d’une prime aux législatives, on a rarement observé une population passer dans de si grandes proportions de la colère à l’enthousiasme, » explique Charles Rault, fondateur de Le Politique.

« Emmanuel Macron bénéficie d’un état de grâce exceptionnel comme si tout était suspendu. L’atterrissage pourrait donc s’avérer aussi périlleux que l’optimisme soudain fut vif, » ajoute-t-il. On constate en tout cas que si les Français ont élu un jeune président, ils semblent préférer un aîné pour diriger le gouvernement.

(1) Alain Juppé obtenait 33% contre François Fillon à 66% au second tour de la primaire de la droite et du centre le 23 novembre 2016.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.