Les Démocrates exigent un procureur spécial contre Donald Trump



Le renvoi de James Comey, directeur du FBI, par le président Donald Trump provoque une tempête politique aux Etats-Unis. Oubliant que Bill Clinton fit de même en 1993 avec William S. Sessions, les Démocrates plaident que Comey a été limogé à cause de sa direction de l’enquête sur l’infiltration présumée d’intérêts russes dans la campagne électorale de Donald Trump.

Quand bien même Mike Rogers, directeur de la NSA, a prévenu n’avoir qu’une « confiance modérée » dans une telle infiltration et sans minimiser les velléités russes d’influencer la politique américaine, les Démocrates semblent oublier également qu’en cas d’élection d’Hillary Clinton, James Comey aurait probablement été renvoyé immédiatement.

Quoiqu’il en soit et malgré leur impopularité croissante dans les sondages, les Démocrates par l’intermédiaire de l’ancien US Marine et sénateur Richard Blumenthal du Connecticut exigent désormais la nomination d’un procureur spécial indépendant afin que « la vérité soit découverte ». Avec l’espoir que l’enquête passe du contre-renseignement à la police criminelle, les Démocrates augmentent chez les bookmakers la probabilité que Donald Trump soit destitué.

Vous aimerez aussi :

Le renvoi du directeur du FBI James Comey illustre une crise profonde

« Confiance modérée » de la NSA dans l’aide russe à Donald Trump

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.