Manuel Valls est le souci le plus immédiat d’Emmanuel Macron



On parle souvent des deux gauches sur la scène politique française. D’un côté, la « vraie » gauche incarnée par Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon et de l’autre la gauche « libérale » incarnée par Emmanuel Macron et Manuel Valls.

Alors que commence la campagne des élections législatives, c’est plutôt la lutte interne à la gauche « libérale » qui soucierait Emmanuel Macron plus que la gauche pro-Mélenchon.

L’ancien premier ministre socialiste Manuel Valls cherche désormais l’investiture sous les couleurs de La République En Marche (LREM), le nouveau nom d’En Marche (EM), et récolte plus encore qu’auparavant les reproches voire les quolibets de ses anciens camarades restés au Parti Socialiste (PS).

Au fond, l’image de Manuel Valls dont Emmanuel Macron fut ministre de l’économie de 2014 à 2016 pose bien plus problème que ses idées. Manuel Valls comme Emmanuel Macron partagent en effet une même vision sociale-libérale de l’économie française avec notamment l’assouplissement du droit du travail et la volonté de sortir des canons du socialisme pour évoluer vers une social-démocratie à l’allemande.

Mais la « trahison » de Manuel Valls au président sortant François Hollande susciterait la crainte chez Emmanuel Macron de voir entrer dans son mouvement un ancien premier ministre qui n’a pas renoncé à ses ambitions présidentielles et pourrait potentiellement fomenter une forte opposition interne en cas de difficultés ultérieures.

Aussi, la basse popularité de Manuel Valls et sa désaffection rue de Solférino devrait inciter Emmanuel Macron à réfléchir plus longuement que prévu au fait d’accepter ou non sa demande d’investiture, avec en filigrane le souvenir que le ralliement de Manuel Valls avait comme prévu par Le Politique propulsé Jean-Luc Mélenchon.

Vous aimerez aussi :

Pour bien des Socialistes, il faudra gagner les législatives avec Macron

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *