Sans une chaîne d’information sur la TNT, la droite restera très désavantagée



La droite, pétrie de scrupules que ses adversaires politiques n’ont jamais, a souvent été privée de gouverner comme elle le souhaitait. Pire, l’alternance politique lui semble désormais un objectif lointain. Pour Le Politique, ce constat relève aussi d’une absence de véritable et puissant relais médiatique de masse à l’image d’une chaîne de télévision disponible sur un canal public de la TNT.

« Soit la droite se munit d’un tel outil face à une multitude de chaînes d’informations, dont celles du service public, qui sont clairement à gauche et dans le meilleur des cas au centre gauche, soit elle ne combattra jamais à armes égales et sera vouée à participer éternellement à des élections bien plus difficiles pour elle que pour ses adversaires, » estime Charles Rault, fondateur de Le Politique et spécialiste de l’information.

« Les données sont éclatantes de lucidité. Ce sont les personnes de plus de 55 ans qui ont données la victoire du premier tour à Emmanuel Macron, c’est-à-dire celles qui utilisent plus la télévision que l’internet, » ajoute-t-il.

Pour la droite donc, soit elle exige enfin de pouvoir se battre équitablement comme dans une vraie démocratie soit elle persiste à perdre dans une parodie de démocratie où la très large majorité des médias, des relais, des appareils, des associations soutiennent François Hollande et son héritier Emmanuel Macron.

Vous aimerez aussi :

A traitement médiatique égal, la droite dominerait tout adversaire politique

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.