Quand c’est Macron, c’est faux, quand c’est Fillon, c’est vrai



La couverture médiatique équilibrée et équitable de la campagne présidentielle 2017 se poursuit. Après que François Fillon ait été vilipendé pendant des mois, souvent sur des accusations dont la véracité n’a toujours pas été ni prouvée ni jugée, Emmanuel Macron est encensé tel un Dieu vivant. Quelle que soit l’accusation portée contre Fillon, elle est retranscrite illico par les médias. Quand il s’agit de Macron et que l’information lui déplaît, elle est rejetée comme une simple rumeur par les médias. Deux poids, deux mesures.

Vous aimerez aussi :

Selon toute vraisemblance, François Fillon a été la cible d’une opération réussie

Apeuré, Emmanuel Macron n’est clairement pas prêt à devenir Président

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.