François Fillon a clairement été la cible d’une opération réussie



La campagne présidentielle 2017 a été d’une violence inégalée et la réalité de son caractère démocratique pose presque question. Rien, hormis la violence physique directe, n’a été épargné à la droite sur laquelle Emmanuel Macron et En Marche (EM) soutenus par 98% des médias et « sans condition » par le gouvernement en place n’ont pas retenu leurs coups.

Si l’ancien premier ministre François Fillon, candidat de la droite et du centre pour Les Républicains (LR), a commis des erreurs et est donc en partie responsable de sa défaite, cette dernière aurait probablement été une victoire s’il n’avait pas été « assassiné » politiquement. En effet, pour un analyste professionnel et en dehors de toute opinion politique, la volonté de nuire à François Fillon fut flagrante.

Le lot ininterrompu de révélations dont une large part est restée invérifiable ajoutée à la dissémination illégale d’informations judiciaires ont probablement été le résultat d’une opération d’information (IO) intelligible et séquencée.

En d’autres termes, rien ou presque de ce qui fut porté à la connaissance du public ne fut réellement spontané mais probablement organisé et planifié en vue d’un objectif spécifique à savoir écarter François Fillon du second tour au bénéfice d’Emmanuel Macron.

La mécanique de cette opération fut à la fois d’attaquer le candidat de la droite et du centre tout en habituant possiblement les électeurs à un résultat présumé préétabli à l’aide de sondages dont les résultats n’ont guère pu être corroborés sur le terrain.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

6 réflexions sur « François Fillon a clairement été la cible d’une opération réussie »

  1. Ça y est, la boucle est bouclée et les masques sont tombés.
    Retour en arrière pour l’autopsie d’une manœuvre rondement menée.
    A l’approche de la fin de son quinquennat, Hollande, constatant sa dégringolade dans l’échelle de la popularité, réalise que le parti socialiste sera laminé lors de la prochaine présidentielle. Vu la situation catastrophique, la droite va facilement reprendre les commandes. Que faire pour renverser la vapeur ? Après avoir consulté ses stratèges, l’Amiral de Pédalo arrête son plan de bataille.
    Comme les grands généraux, qui n’attaquent jamais de front l’ennemi lorsque celui-ci est plus fort, il faut se camoufler, faire diversion et attaquer par le flanc.
    La première action est de repousser du pied et laisser partir à la dérive le radeau de la Méduse qu’est devenu le Parti de la Rose.
    Il faut ensuite :
    1) Demander au jeune brillant et puceau Macron de rendre son maroquin ministériel et aller fonder un nouveau mouvement en se tenant à l’écart de la traditionnelle primaire de la gauche.
    2) Envoyer au bûcher le frondeur Hamon pour expier son insolence envers les dirigeants du Parti de la Rose
    3) Demander aux ministres sortants de ne pas fréquenter le pestiféré et de rejoindre discrètement, un à un, ceux qui marchent aux côtés de Macron. Un ralliement en groupe dévoilerait la stratégie.
    4) Pour encore masquer l’opération en cours, le Secrétaire Général du Parti Socialiste va jusqu’à menacer d’exclusion les élus du Parti qui seraient tentés d’aller marcher en compagnie de Macron. Qu’en est-il aujourd’hui de cette menace?
    5) Actionner une campagne de dénigrement du super favori Fillon à travers les médias contrôlés par les amis de Hollande et de Macron.
    6) S’assurer que la Justice sorte, pour une fois, de sa léthargie habituelle et enclenche, dès le lendemain de la parution du premier article du Canard Enchainé, une enquête sur des faits remontants à plusieurs années et communément pratiqués, au vu et au su de tous, par plus d’une centaine d’élus de tous bords. Il ne faut surtout pas oublier de communiquer quotidiennement aux journalistes tous les détails des auditions en cours, même si cela n’est pas très légal.
    7) Comme l’affaire « Pénélopegate » occupe tous les médias cela parasite la campagne en ne laissant aucune place à la comparaison du programme des candidats. Cela arrange bien celui qui n’a que sa « détermination » et son « courage » comme arguments.
    8) Comme le candidat qui proclame qu’il va rajeunir la classe politique en dépoussiérant le « Système » ne peut entreprendre une marche solitaire, il accepte comme compagnons de route, parmi les jeunes, pleins d’avenir, MM Hue, Madelin et quelques autres retraités sans oublier l’incontournable Bayrou qui, atteint d’amnésie, ne se souvient plus des sévères critiques émises à l’encontre du marcheur lorsqu’il « supportait » Juppé pendant la primaire de droite.
    On peut accuser François Hollande d’incompétence à la Présidence de l’Etat mais on doit reconnaître ses qualités, hors du commun, de stratège pour la manière dont il a pu renverser une situation désespérée en succès retentissant.

  2. Il est évident que FFILLON a subit un assassinat Politique. Cette élection est complètement truquée avec la complicité des juges et des médias

  3. Je suis un homme de droite qui, après avoir lu le livre programme de F.Fillion l’an dernier ai communiqué et même fait ouvertement la promotion de Fillon. Dès qu’il a gagné sans ambiguïté la primaire il est devenu l’homme à abattre par tous moyens. À partir de là, un dénigrement d’une extrême indécence lui a été infligé chaque jour avec des mensonges inqualifiables sur toutes ces prétendues affaires de DÉTOURNEMENT PUBLIC hors à l’évoque des faits rien d’illégal n’a été commis les sommes brutes cumulés sur 15 ans avait pour but de choquer l’électeur. J’ai cru jusqu’au bout que tout était possible. Dans le bureau de vote où je suis assesseur, il est arrivé assez largement en tête. Je suis plus que jamais déçu, je ne crois pas plus capable Emmanuel Macron que Marine Le Pen de mettre en œuvre un programme sérieux qui remette la France en ORDRE.

  4. Dans cette ridicule affaire, Fillon a été d’une totale nullité du début à la fin. Voilà ce qui arrive lorsque on veut transformer un sous fifre en grand patron. Une nouvelle fois, la droite française montre qu’elle est la plus stupide du monde, mais hélas c’est notre pauvre France qui va payer les pots cassés par cette bande de pieds nickelés. Pr. Dr André Renoux, Professeur Emérite des Universités de Paris.

  5. N’oubliez pas ..aussi le massacre Sarkosy orchestré par Fillon et Jupé…ça aussi a participé a la victoire truquée de macrouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *