Ségolène Royal sera-t-elle le premier ministre d’Emmanuel Macron ?



« Synthèse » est le mot magique que l’on entend dans les rangs d’Emmanuel Macron où l’on semble estimer que la victoire au deuxième tour contre Marine Le Pen est déjà acquise. Il s’agirait donc d’organiser le prochain et premier gouvernement du nouveau président Emmanuel Macron, une tâche extrêmement délicate en vue des élections législatives.

Les cadres du Parti Socialiste (PS) dont le candidat Benoit Hamon fut malheureux mais valeureux s’activent depuis dimanche 23 avril 2017 à 20 heures, désormais officiellement, à amplifier la victoire – « évidente » dit-on – d’Emmanuel Macron. Pour lancer le mandat d’Emmanuel Macron sur les bases d’un « renouveau », ce dernier souhaiterait composer avant les législatives un gouvernement « ouvert » à une diversité de forces politiques.

De Renaud Dutreil, ancien de l’UMP (devenu Les Républicains (LR)), à François Bayrou du Modem, Emmanuel Macron veut rassembler au-delà de sa véritable famille politique, à savoir le PS. Bien entendu et afin d’attirer les militants les plus aguerris et les plus indispensables du PS, Emmanuel Macron pourrait confier les responsabilités les plus importantes à des personnalités socialistes, figures de proue du Hollandisme.

En premier lieu desquels Ségolène Royal, récemment candidate malheureuse à la direction du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et qui pourrait même devenir premier ministre. Pour Emmanuel Macron, ce serait d’une pierre trois coups avec un signal à destination des électrices, un signal à destination du PS – en vue de son absorption définitive au sein d’En Marche (EM) – et un signal en vue de la synthèse enfin concrétisée.

Ségolène Royal a toujours indiqué sa préférence pour Emmanuel Macron qu’elle a d’ailleurs appelé « mon candidat » le 25 avril 2017 et leurs visions politiques respectives sont proches.

Sa direction du premier gouvernement du mandat d’Emmanuel Macron permettrait à la fois une réelle continuité avec son prédécesseur François Hollande et la présentation d’un gouvernement social-conservateur – Ségolène Royal représente la droite de la gauche – et en même temps social-démocrate – Ségolène Royal incarne bien l’union entre socialisme et libéralisme.

Vous aimerez aussi :

Avec Emmanuel Macron, hold-up sur les Seniors et Retraités ?

Emmanuel Macron se contredit sur la fiscalité du patrimoine immobilier

Emmanuel Macron veut que l’on s’habitue au terrorisme, nous répondons non

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *