En crise profonde, Les Républicains (LR) En Marche vers le suicide assisté



A peine ont-ils sévèrement perdu l’élection présidentielle que les « ténors » du parti Les Républicains (LR) semblent vouloir se débrancher définitivement de leurs militants et de leurs électeurs.

Alors qu’à plusieurs reprises, Le Politique a dressé le constat pourtant flagrant que la direction centriste du LR ne correspond plus guère au droitisme (1) de ses électeurs et explique en grande partie la défaite du 23 avril 2017, les « ténors » persistent dans le déni sans réaliser qu’En Marche, autrement plus habile et tactique, les assiste dans ce qui ressemble de plus en plus à un suicide.

Non seulement, de nombreux députés et sénateurs à la suite de la déclaration précipitée de François Fillon appellent en chœur à voter en faveur d’Emmanuel Macron mais ils ne mesurent aucunement le fossé désormais significatif qui les sépare de ceux qui les ont élus en 2007 puis souvent réélus en 2012.

Plutôt que d’opter pour l’indispensable recul, le LR est En Marche – il court même – droit vers le précipice creusé par Emmanuel Macron et dont Marine Le Pen devrait profiter à terme si elle dispose d’un plan crédible pour mener une droite décomposée puis recomposée.

Alors que les électeurs LR ont presque disparu des réseaux sociaux, légitimement abattus par la défaite, découvrent-ils aussitôt François Baroin déclarant qu’il est prêt à gouverner comme premier ministre de cohabitation avec Emmanuel Macron. Pire, Christian Estrosi ou Bruno Le Maire souhaiteraient travailler avec ce dernier.

N’en faites pas plus pour envoyer beaucoup du LR à Nanterre, et le mener à une défaite possiblement aussi cinglante en juin qu’en avril. Evoluer ou péricliter. Ecouter ses électeurs ou disparaître. Le LR n’a plus guère d’autre choix que de muer : 2017 n’est ni 1995 ni 2002.

(1) Incarné par François Fillon et son programme, d’où sa victoire écrasante à la primaire de la droite et du centre.

Vous aimerez aussi :

Pour ne pas disparaître, Les Républicains (LR) doivent se remettre en question

Avec Emmanuel Macron, hold-up sur les Seniors et Retraités ?

Emmanuel Macron se contredit sur la fiscalité du patrimoine immobilier

Auteur : Charles Rault

Charles Rault est spécialiste de l'information, fondateur de Le Politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *