Avant le premier tour de la présidentielle, la menace terroriste hante les Français



Avant le vote et après l’attentat aux Champs Elysées, beaucoup d’électeurs réfléchissent à la menace que pose le terrorisme après des centaines de morts et des milliers de blessés ces dernières années et une menace durable.

Inquiets de l’avenir de leur pays, de leurs proches, de leurs amis, de leurs enfants, de leurs petits-enfants, des millions de Français vont se rendre aux urnes avec dans la tête cette idée de voter pour le candidat ou la candidate qui leur semble le plus qualifié(e), le plus capable et le plus sévère contre l’ennemi terroriste. Considérant la gravité de la menace, la peur des Français paraît légitime, justifiée et documentée.

Le terrorisme menace gravement l’unité nationale à long terme et il en va de la vie des citoyens et notamment des policiers, gendarmes, militaires et fonctionnaires exposés sur le terrain. Pour la première fois dans l’histoire nationale, le terrorisme devrait être une motivation majeure du vote des Français. Ils choisiront celui ou celle qu’ils estiment le (la) plus à même de les protéger et de vaincre le terrorisme.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *