Pourquoi votent-ils pour François Asselineau, le candidat du Frexit ? (Enquête)



A plusieurs reprises, des lecteurs de Le Politique s’étaient manifestés pour nous demander pourquoi nous n’écrivions pas au sujet de François Asselineau, le candidat de l’Union Populaire Républicaine (UPR) pour l’élection présidentielle 2017.

Nous avions répondu qu’en l’absence de données suffisantes et fiables, nous préférions ne pas écrire plutôt que de prendre le risque – préjudiciable pour le candidat – de publier des informations inexactes, erronées ou incomplètes.

Par conséquent, le 8 avril 2017, Le Politique a appelé les électeurs de François Asselineau à contribution en leur posant cinq questions. De nombreuses réponses nous ont été envoyées et ont grandement participé à notre projet d’expliquer le vote en faveur de ce candidat qui prône notamment le Frexit, à savoir la sortie de la France de l’Union européenne (UE).

Ce qui a marqué Le Politique a d’abord été le caractère documenté des réponses puis la construction logique du raisonnement amenant ces électeurs à préférer François Asselineau aux autres candidats.

« Le vocabulaire employé, la variété des réponses et les arguments présentés montrent un fait assez rare en politique c’est-à-dire un vote motivé par une réelle réflexion et une sincère volonté de comprendre les enjeux, » explique Charles Rault, fondateur de Le Politique.

« Tous les candidats ont des militants de qualité, mais nous avons identifié chez ceux de François Asselineau une connaissance plus approfondie de son programme présidentiel et une plus grande précision dans les raisons de leur vote, » ajoute-t-il.

Vous trouverez donc ci-dessous les cinq questions posées par Le Politique et la synthèse de toutes les réponses qui nous ont été envoyées. Considérant que ce document est une synthèse, Le Politique n’a pas pu inclure tous les détails afin de fournir un document à la longueur optimale pour notre lectorat. Afin d’animer un peu plus les réponses, les prénoms ainsi que les mots de plusieurs électeurs de François Asselineau sont cités.

Enfin, rappelons que ce document ne traduit pas quelque opinion politique de la part de Le Politique.

Les électeurs

Avec une écriture précise et un vocabulaire varié, les électeurs de François Asselineau se distinguent par leurs origines sociales très diverses. Un nombre significatif de ceux qui nous ont répondus sortent de quartiers difficiles et sont plutôt jeunes.

Souvent étudiants, ils s’interrogent sur le futur politique de la France et sur le respect des règles constitutionnelles qui doivent présider à sa destinée. Rejetant unanimement toute forme de discrimination ou de racisme, ils estiment que leurs convictions politiques transcendent le clivage gauche-droite habituel et qu’il faut redonner à la France sa pleine souveraineté.

Les électeurs de François Asselineau s’affirment par une réflexion politique approfondie qui pourrait aussi constituer leur principal écueil puisqu’à contre-courant d’une scène politique désormais plus proche du spectacle que du réel débat d’idées et/ou de fond. Ils sont en résumé à l’image de leur candidat à savoir précis, déterminés et documentés.

Les questions

1) Quelle est la raison principale qui vous incite à voter pour François Asselineau plus que pour tout autre candidat?

Le « déni de démocratie » relatif au non-respect du « non » exprimé à l’occasion du referendum de 2005 portant sur la constitution européenne est une motivation majeure chez l’écrasante majorité des électeurs qui nous ont répondus.

Estimant que le traité de Lisbonne signé en 2007 a privé la France de sa souveraineté nationale en contravention avec sa constitution, ils dénoncent une même politique à l’avantage de Bruxelles et au détriment de la France menée tant par la gauche que par la droite. Ils louent chez François Asselineau ses capacités intellectuelles, sa vaste culture, sa connaissance des dossiers et sa capacité à fournir des clefs pour comprendre.

A l’instar d’Océane, étudiante de 26 ans issue d’une Zone d’éducation prioritaire (ZEP), ils apprécient tous le fait qu’Asselineau n’exclut personne et est « à l’opposé du racisme. » En dépit d’un programme politique plutôt radical avec la proposition d’une triple sortie – de l’Union européenne (UE) via l’Article 50 comme pour le Brexit, de la zone euro et de l’OTAN – François Asselineau n’est pas perçu comme un « extrémiste », c’est même plutôt l’inverse.

Sa détermination trancherait avec les autres candidats qui « ménageraient la chèvre et le chou » et le fait que la trame de son programme n’ait pas varié ou presque depuis des années augmenterait sa crédibilité.

2) Quand avez-vous découvert François Asselineau et son programme?

La plupart ont découvert François Asselineau ces cinq dernières années et pour certains très récemment. La surprise majeure de notre enquête fut de découvrir que ses vidéos diffusées sur internet ont très souvent été à l’origine du recrutement de nouveaux adhérents.

La plupart des électeurs nous ont expliqué l’avoir découvert au hasard ou au mieux par l’intermédiaire d’un ami à travers le visionnage d’une ou plusieurs vidéos. Souvent perçu comme plutôt « farfelu » voire comme « une blague » au départ, Asselineau réussit toutefois à susciter quelque interrogation sur le temps long chez nombre de ceux qui le soutiendront ensuite.

A l’image de Danielle qui l’a découvert il y a une dizaine d’années à travers une vidéo où « il répondait aux questions d’un journaliste à la terrasse d’un café », d’un jeune archéologue qui l’a découvert en 2010 à travers la conférence « Histoire de France » diffusée sur internet ou d’un étudiant de 23 ans qui l’a découvert en surfant simplement sur Youtube, François Asselineau est probablement le seul candidat à avoir rencontré une si durable audience grâce à ses vidéos.

Les conférences auxquelles il a participé ont aussi attiré un nombre significatif d’électeurs dont beaucoup sont désormais d’actifs militants.

3) Pensez-vous que François Asselineau peut être élu dès le 7 mai 2017 ou que du temps supplémentaire sera nécessaire?

L’espoir existe et il est exprimé dans presque toutes les réponses reçues. Cependant, les électeurs de François Asselineau se distinguent à nouveau en exprimant un réalisme accru en comparaison de leurs homologues d’autres partis.

En effet, s’ils estiment qu’Asselineau est promis à un grand avenir politique à cause de « son programme en phase avec les besoins de la France », ils expliquent aussi en majorité que ses chances d’être élu président de la République dès le 7 mai 2017 sont limitées.

Toutefois, le fait que son électorat « soit composé d’un ensemble très représentatif de la population française » fait qu’il porterait, explique Jean-Louis, « le seul programme de libération nationale qui concerne tout le monde, de toute couleur politique. »

L’obtention des 500 signatures pour l’élection présidentielle 2017 a donné à François Asselineau « un accès aux médias » estime Océane selon qui « il faudra du temps et chaque vote comptera » car participant d’une dynamique d’évolution qui s’accélèrera.

Laurent estime de son côté que même s’il est désormais connu du grand public, la campagne risque d’être trop courte. Les partisans de François Asselineau misent donc majoritairement sur l’avenir à la faveur de la place – ou non – de la France dans l’Union européenne (UE) qui devrait prendre une importance croissante dans l’actualité politique future.

4) François Asselineau a parlé de questions constitutionnelles lors du Grand Débat du 4 avril 2017, pourquoi semble-t-il le seul à en parler?

« Le vrai sujet de l’élection présidentielle, c’est l’indépendance de la France, » lit-on en couverture du programme présidentiel de François Asselineau qui cite le général Charles de Gaulle.

On en revient donc quelque peu à la première question puisque selon les électeurs de François Asselineau, ce dernier serait semble-t-il le seul à parler de questions constitutionnelles car il serait l’unique candidat qui soit à la fois aussi documenté et aussi capable de comprendre ces problématiques intellectuelles plutôt de haut niveau.

Aussi, insistent-ils, parce que les autres candidats souhaiteraient en fait rester dans l’Europe – ou du moins ne pas réellement en sortir – ils savent d’emblée qu’ils ne « pourront rien modifier » dans la constitution qui puisse amoindrir l’adhésion à l’Union européenne (UE) et les traités qui s’y rapportent.

Etre président de la République impliquerait constitutionnellement des devoirs que la participation à l’UE aurait rendu impossibles, dès lors indiquent les électeurs de François Asselineau, ceux qui souhaitent entrer à l’Elysée sans sortir de l’UE violeraient en pratique et immédiatement la constitution de la Vème République.

En somme, pour Jérôme, « François Asselineau met les autres candidats devant leur contradiction de rester dans l’Europe, et donc de laisser l’Europe prendre des décisions pour nous, tout en voulant être garant de l’indépendance nationale. »

5) Si François Asselineau n’est pas présent au second tour, quel serait selon vous l’autre candidat qui se rapprocherait le plus de son programme?

Pour Martin, étudiant de 24 ans, comme pour l’écrasante majorité de ses camarades, aucun candidat ne recevra leur vote en cas d’absence de François Asselineau au second tour. Même Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan ou Marine Le Pen ne trouvent pas grâce à leurs yeux.

S’ils reconnaissent leurs velléités à remettre en cause l’appartenance de la France à l’Union européenne (UE) – du moins dans sa forme actuelle – ils décrivent les points communs avec leur candidat comme une simple « ressemblance de façade » puisqu’ils « proposent tous les trois une renégociation des traités européens qui n’aboutira à rien. »

Parce que « tous les autres candidats sont favorables au principe même de la construction européenne, nous irons à la pêche », prévient un autre électeur. Danielle estime que l’abstention devrait donc prévaloir alors que Mickael « refuserait catégoriquement de jouer ce jeu badin consistant à trouver l’ombre d’un rapprochement » avec un autre candidat. « Je voterai pour celui qui fera comptabiliser les votes blancs une fois élu, » tempère Nicolas.

Pour résumer, ce serait donc principalement François Asselineau ou rien.

Sources

Biographie de François Asselineau (UPR)

Programme présidentiel de François Asselineau (UPR)

Le Politique remercie vivement tous les électeurs de François Asselineau qui ont répondus aux questions avec précision et qualité.

#UPR #Frexit #Asselineau2017 #FA2017 @UPR_Officiel @UPR_Asselineau

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *