Bernard Tapie parle du « Cabinet noir »



Le non confirmé « Cabinet noir » présumé aux mains du président sortant François Hollande pour combattre ses adversaires politiques n’a pas fini de faire parler de lui, loin s’en faut.

D’ailleurs une alternance politique pourrait en augmenter l’incidence et susciter une crise politique grave considérant les ramifications qu’une telle révélation, si elle était confirmée et étayée, pourrait avoir. Bernard Tapie a expliqué au JDD avoir lui aussi été victime du prétendu Cabinet noir. « Un agent de la DGSE avait été mandaté pour mettre la main sur les archives de l’Elysée dans le but de trouver des choses me visant, » explique-t-il.

Hormis le fait qu’il serait très inhabituel qu’un « agent » du service extérieur puisse agir sur le territoire national sur une affaire de nature « politique », force est de constater que les développements négatifs relatifs à quelques candidats spécifiques à l’élection présidentielle peuvent en effet susciter des questions quant à leur séquençage, leur planification et leur distribution.

#CabinetNoir #Tapie #Hollande #Fillon #JDD

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.