Abus de confiance primaire au PS ?



Un nombre significatif de sympathisants du Parti Socialiste (PS) sont très mécontents que l’ancien premier ministre et participant à la primaire de gauche Manuel Valls ait affirmé qu’il voterait dès le premier tour en faveur d’Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle pour En Marche (EM). Parmi eux, quelques-uns ont exprimé publiquement leur intention de porter plainte pour abus de confiance considérant que les règles régissant la primaire ont été violées par Manuel Valls. Ces informations augmentent l’hypothèse selon Le Politique d’un report de voix plus faible que prévu en faveur d’Emmanuel Macron en cas de présence au second tour.

Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.


Cliquez ici pour soutenir l'indépendance de Le Politique.
Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter.