Les difficultés de Donald Trump sont une leçon politique



Alors que l’indice de la peur (VIX) a bondi à Wall Street sur fond de crainte accrue tant d’une surprise électorale en France que d’un blocage politique plus sérieux que prévu aux Etats-Unis, les difficultés rencontrées par Donald Trump dans son projet d’abrogation de l’Obamacare sont une leçon pour tous les responsables politiques et leurs successeurs.

Elu contre tous ou presque par des américains désireux « d’assécher le marais » politique de Washington, force est de constater que Donald Trump rencontre divers obstacles pour asseoir son autorité présidentielle. La résistance Démocrate au Congrès ne semble toutefois pas aussi forte que celle rencontrée au sein même des institutions fédérales – hors armées et renseignement.


C’est surtout l’échec apparent de Donald Trump à former une majorité solide au sein même des Républicains (GOP) qui empêche pour le moment la réalisation d’une de ses principales promesses. Il ne semble en fait que responsable en partie d’une telle situation puisque sa majorité Républicaine est elle-même divisée en deux à savoir d’un côté les « nationalistes », partisans de Trump, et les « mondialistes » proches notamment du sénateur John McCain et plus enclins à suivre une ligne néoconservatrice.

Au fond est-il possible que ce blocage sur l’Obamacare soit plus un message de la frange néoconservatrice opposée aux bouleversements voulus par Trump en politique étrangère qu’une réelle volonté de ne pas démanteler la principale réalisation des deux mandats de Barack Obama.

La leçon principale pourrait être qu’il ne suffit pas de gagner la présidence, encore faut-il une majorité parlementaire solide et cohérente. En attendant, l’incertitude politique augmente et n’augure rien de bien positif pour l’économie et la stabilité mondiales.


Auteur : Le Politique

Le Politique publie divers articles destinés à susciter le débat politique.